dimanche 28 février 2016

La fête de l'insignifiance - Milan Kundera

Paru aux éditions Gallimard en 2014
et chez Folio en 2015 - 125 pages

Je me baladais dans les rayons de la librairie lorsque mes yeux se sont arrêtés sur cette couverture et ce titre pour le moins surprenant. Un auteur très connu, mais que je n’ai jamais lu. La 4ème de couverture m’a conforté dans l’idée de corriger mon ignorance.




4ème de couverture
Jeter une lumière sur les problèmes les plus sérieux et en même temps ne pas prononcer une seule phrase sérieuse, être fasciné par la réalité du monde contemporain et en même temps éviter tout réalisme, voilà La fête de l’insignifiance. Drôle de rire inspiré par notre époque qui est comique parce qu’elle a perdu tout sens de l’humour.



vendredi 26 février 2016

Hello week-end # 15 Du 26 au 28 février

Comme d'habitude pour bien démarrer le week-end, nous vous proposons tous les vendredis deux lectures. Et cette semaine, vous êtes les chroniqueurs de la rubrique Hello Week-end ! Le principe : vous laisser la parole sur des lectures que vous avez particulièrement appréciées. 

Et nous sommes ravies car nous avons reçu des sélections vraiment originales et qui sortent de l’ordinaire :-) 


**Un week-end, un livre**



La sélection des chroniques du roi carotte
Déjà nous sommes fans du nom, il faut bien l’admettre ! Et sa sélection ouvre l’appétit ! Alors bonne dégustation.

Une gourmandise de Muriel Barbery paru aux éditions Gallimard en 2000 et disponible chez Folio également

L’histoire : Le plus célèbre critique gastronomique, brillant mais ayant délaissé sa famille toute sa vie durant, va mourir. Sur son lit de mort, il se rappelle une dernière fois ses ébats culinaires dans les plus grands restaurants du monde, au fil des souvenirs des plats gastronomiques, des grands vins, et de la cuisine de son enfance, il se rapproche de la saveur ultime qu’il recherche, celle qu’il veut une dernière fois goûter.

Pourquoi il a aimé ce livre : Ce roman court et délicat nous invite à un voyage culinaire unique. Mêlant descriptions succulentes de plats étoilés et intrigues autour de la face cachée du critique, ce livre vous donne envie de manger, pas manger au sens de mastiquer névrotiquement votre pain quotidien mais véritablement apprécier la nourriture soignée mais aussi la plus simple qui soit. C’est d’ailleurs le message de Muriel Barbery, on préfère parfois aux plats complexes des chefs, une saveur incongrue toute droite surgie de l’enfance. Au fil de cette lecture gourmande, on ne peut s’empêcher de sourire et de penser à Anton Ego dans le magistral Ratatouille de Disney. Par ailleurs la quête intérieure et gustative qui se dessine dans l’esprit du critique gastronomique prend progressivement des allures de course contre la mort… des investigations agréables dans les cocottes de nos grand-mères. Bref, Une Gourmandise se dévore tout entière et d’un seul trait ; cette douceur livresque est entrée dans le boudoir secret de mes ouvrages favoris et je l’ouvre régulièrement pour raviver un appétit passionné.


www.leschroniquesduroicarotte.com


La sélection d’Anne-Laure Potevin 
Anne-Laure Potevin est l’auteure du livre en question. Mais pour être objective sur son propore e-book, elle nous a transmis l’avis d’un de ces lecteurs et c’est tout à son honneur !
Un conte qui invite au voyage et à la découverte, jugez par vous-même


Mechaouid d’Anne-Laure Potevin paru en e-book et disponible à l’achat sur sa page Facebook

L’histoire :  Mechaouid est une cité orientale faite de légendes; la sécheresse fait rage. On y croise Chibani, le vieux sage fidèle à la ville ; Noura, la prostituée en recherche d'amour; Bilal, le gamin des rues. Et puis il y a cet homme, ce voyageur qui arrive en pleine nuit à Mechaouid et qui réveille l'une des plus belles légendes de la cité : la nuit de l'amour...

Pourquoi Eric a aimé ce livre : Ce conte envoûtant est une invitation au voyage et à découvrir Mechaouid, cette ville mystérieuse. Les personnages sont chargés d’émotions, avec une histoire forte et forment une polyphonie de voix riches et puissantes. Une vraie maîtrise de l’écriture, poétique tout en restant limpide et précise. Une très jolie découverte !

 www.facebook.com/mechaouid

lundi 22 février 2016

La femme au carnet rouge - Antoine Laurain

Paru aux éditions Flammarion - 240 pages
ou aux éditions J'ai Lu - 223 pages

Conseillé par une amie très proche, j’ai fini par craquer sur ce roman d’Alexis Laurain. Alors la copine avait-elle raison ?


4ème de couverture 
Un matin à Paris, alors qu’il ouvre sa librairie, Laurent Letellier découvre dans la rue un sac à main abandonné.
Curieux, il en fait l’inventaire et découvre faute de papiers d’identité, une foule d’objets personnels : photos, parfum … et un carnet rouge rempli de notes. Désireux de retrouver la propriétaire du sac, Laurent s’improvise détective. A mesure qu’il déchiffre les pages du carnet contenant les pensées intimes de l’inconnue, le jeu de piste se mue progressivement en une quête amoureuse qui va chambouler leurs vies.

« Comment pouvait-on disparaître aussi facilement de la vie de quelqu'un ? Peut-être avec la même facilité, en définitive, qu'on y entrait. Un hasard, des mots échangés et c'est le début d'une relation. Un hasard, des mots échangés, et c'est la fin de cette relation. »

vendredi 19 février 2016

Hello week-end #14 - Du 19 au 21 février

Comme d'habitude pour bien démarrer le week-end, nous vous proposons tous les vendredis deux lectures que nous avons particulièrement appréciées ainsi que quelques idées sorties près de chez vous. 


**Un week-end, un livre**



Sélection d'Amandine :  Le collier rouge de Jean-Christophe Rufin - Paru aux éditions Gallimard ou Folio



Été 1919, Jacques Morlac, héros de guerre est retenu prisonnier dans une caserne déserte. Dehors son fidèle compagnon aboie jour et nuit, un chien cabossé par la guerre mais dont la fidélité est sans faille. Le juge Hugues Lantier du Grez, que la guerre n'a pas épargné non plus, est missionné pour comprendre la part de responsabilité du prisonnier dans cette étrange affaire.
Non loin, dans la campagne une femme attend patiemment et espère que son homme revienne.
Une histoire qui nous plonge dans l'après-guerre et la reconstruction d'un peuple sous tension, une histoire touchante qui met l'accent sur l'honneur, le sacrifice et la fidélité. Jean-Christophe Rufin nous offre avec passion mais sans fioritures un superbe livre à découvrir le temps d'un week-end mais qui restera en mémoire bien plus longtemps ! 


lundi 15 février 2016

Celle que vous croyez - Camille Laurens

Paru aux éditions Gallimard en
janvier 2016 - 186 pages

C’était l’un des livres les plus attendus de cette rentrée littéraire d’hiver. Une auteure talentueuse, une thématique originale, je ne vous apprends rien. Camille Laurens nous embarque dans Les liaisons dangereuses 2.0, un roman qui m’a tout de suite attirée comme pour beaucoup.


En quelques mots 
Claire, quarante-huit ans, divorcée et professeur va se créer un faux profil Facebook pour suivre discrètement son amant Jo, un homme à l’attitude volage. C’est ainsi qu’elle va devenir Claire Antunès une belle brune de 24 ans qui va ensorceler Chris, un ami proche de Jo. Démarre alors les liaisons dangereuses où le réel se mêle à la fiction et où rien ne va se passer comme prévu tant pour la narratrice que pour le lecteur …

vendredi 12 février 2016

Hello week-end #13 - Du 12 au 14 février

 

Comme d'habitude pour bien démarrer le week-end, nous vous proposons tous les vendredis deux lectures que nous avons particulièrement appréciées ainsi que quelques idées sorties près de chez vous. 


**Un week-end, un livre**



Sélection d'Amandine :  Rhinocéros d'Eugène Ionesco paru aux éditions Gallimard 

Etant en pleine relecture de La cantatrice chauve du même auteur et prenant un réel plaisir à redécouvrir cette pièce de théâtre pour le moins absurde, j'ai eu envie de vous proposer Rhinocéros, une autre pièce qui m'a beaucoup marquée.
Rhinocéros est sans conteste la pièce la plus riche et la plus engagée de l'auteur sans perdre sa provocation et sa drôlerie.
Ionesco y dissèque la montée du totalitarisme représenté par les rhinocéros ainsi que le comportement du peuple tout d'abord choqué, effrayé puis qui peu à peu se transforme aussi en rhinocéros.
L'auteur y dénonce clairement la position de l'Homme dans de tel moment de l'histoire. 
Une pièce de théâtre lourde de sens et malheureusement encore valable à notre époque.




lundi 8 février 2016

La petite fille à la balançoire - Frédérique Bedos

Paru aux éditions "J'ai lu" en avril 2015
190 pages

"Arrêtons de nous raconter des histoires. Ce n'est pas la tolérance qui sauve. C'est l'amour."

J’ai décidé de vous parler d’un livre un peu particulier loin des best-sellers et des critiques littéraires habituelles. J’ai décidé de vous parler d’une rencontre qui m’a touchée et bouleversée et j’espère de tout cœur qu’elle vous transportera.


Préambule
Je travaille dans un beau groupe de presse du Nord (il n’y en a pas 36 pour ceux/celles qui connaissent le Nord-Pas de Calais ;-)), absolument pas en tant que journaliste mais dans un autre service de ce média. Bref, ça c’était juste pour planter le contexte. A l’occasion de notre convention à Paris fin janvier, nous a été présenté le projet « Souffle du Nord » un défi sportif (le vent des globes) pour un projet caritatif celui du « Projet Imagine » que notre entreprise soutient. 



Au-delà de cette présentation, nous avons eu la chance de rencontrer Frédérique Bedos, fondatrice du Projet Imagine qui, pour beaucoup d’entre nous, nous a complètement conquise, bouleversée. En l’écoutant parler, raconter son histoire loin de la vie de princesse mais avec un sourire jusqu’aux oreilles, mes larmes n’ont pu s’empêcher de monter… Une femme forte, positive, baignée d’une aura incroyable et remplie d’une humanité et d’un amour indéfectibles.
Avant de partir, en plus de nous avoir apporté une grande claque de vie, elle nous a offert son livre, La petite fille à la balançoire. Un livre magnifiquement écrit.

vendredi 5 février 2016

Hello week-end # 12 - Du 05 au 07 février

Comme d'habitude pour bien démarrer le week-end, nous vous proposons tous les vendredis deux lectures que nous avons particulièrement appréciées ainsi que quelques idées sorties près de chez vous. 


**Un week-end, un livre**

Azami par Shimazaki


Sélection d'Amandine :  Agatha Christie, le chapitre disparu de Brigitte Kernel aux éditions Flammarion paru en janvier 2016 - 272 pages


Décembre 1926, la reine du crime se volatilise durant douze jours ... S'agit-il d'un kidnapping, est-elle encore en vie ? La presse britannique s'affole sur sa disparition.
Brigitte Kernel se glisse dans la peau de la propre romancière pour élucider ce mystère.
Un bel hommage à la femme et la romancière !
Et pour les Instagrameur/Instagrameuse je vous invite à suivre Brigitte Kernel sur Instagram @brigittekernel


Sélection d'Emy : Azami de Aki Shimazaki paru aux éditions Léméac 7 janvier 2015 - 133 pages 


Mitsuo Kawano, jeune trentenaire, est étonné quand il croise par hasard Gorô Kida, un ancien camarade de classe devenu le président d'une importante compagnie. Il est encore plus surpris lorsque celui-ci l'invite dans un club très sélect où travaille une autre ancienne amie d'école, la belle et mystérieuse Mitsuko, devenue entraîneuse. Mitsuo mène une carrière de rédacteur pour une publication culturelle en attendant de fonder sa propre revue d'histoire. En dépit d'un certain détachement sexuel, il s'entend bien avec Atsuko, la mère de ses deux enfants. Il se contente de fréquenter les salons érotiques pour combler ses besoins. Mais ces retrouvailles fortuites ravivent en lui les rêves et les désirs de jeunesse. Avec sa prose intimiste et précise, Aki Shimazaki explore cette fois ce que l'on devine derrière la paroi trop lisse des apparences.



**Événements et dédicaces**

5 et 6 février : 7ème journée européenne du livre russe et des littératures russophones, Paris 5ème arrondissement, toutes les infos sur le site du salon

6 et 7 février : salon du livre et de la BD à Mennecy en Essonnes  tout savoir ici

Jusqu'au 7 février : Festival du Polar à Fleury-sur-Orne avec notamment la présence d'Ingrid Desjours. Toutes les infos sur le site officiel

Samedi 6 février :
- A 10h à la Fnac du Havre : séance de dédicaces avec Hervé Darques pour son thriller Offensive Kères.
- A 15h à la librairie Kléber de Strasbourg : rencontre avec l'excellent Jean d'Ormesson pour son dernier roman Je dirai malgré tout que cette vie fut belle
- A la bibliothèque de Cachan : rencontre avec Grégoire Delacourt autour de petites gourmandises, suivi d'une vente avec dédicace.

Mardi 9 février à 17h à la librairie Kléber de Strasbourg : rencontre avec Sophie Fontanel pour son roman La vocation

Mercredi 10 février :
- A la librairie Des livres et des hommes à Beaune : rencontre avec Carole Martinez pour son livre La terre qui penche
- A l'hôtel Saint James de Paris : rencontre et dédicace avec Grégoire Delacourt à l'occasion de son dernier roman Les quatre saisons de l'été

Jeudi 11 février à la librairie Rousseau de Portalier : rencontre avec Carole Martinez pour son livre La terre qui penche

Vendredi 12 février :
A partir de 18h à la Fnac de Rosny 2 : retrouvez la ligue de l'imaginaire pour une séance de dédicace. A l'affiche : Bernard Weber, Laurent Scalèse, Bernard Minier, Barbara Abel, David Khara, Henri Loevenbruck, Patrick Bauwen, Jean-Luc Bizien et Ian Manook. Plus d'info ici
- Au la librairie du Forum de Besançon : rencontre avec Carole Martinez pour son livre La terre qui penche


Et vous que lisez-vous ce week-end ? Que faites-vous ?

 

© Amandine et Emy

mardi 2 février 2016

La dernière nuit de Raïs - Yasmina Khadra

Lu aux éditions Julliard - 216 pages

Ce livre me faisait envie depuis sa sortie, j’ai attendu ma petite carte cadeau Furet du Nord pour craquer sur ce roman magistral de l’excellent Yasmina Khadra.


4ème de couverture
« Longtemps j'ai cru incarner une nation et mettre les puissants de ce monde à genoux. J'étais la légende faite homme. Les idoles et les poètes me mangeaient dans la main. Aujourd'hui, je n'ai à léguer à mes héritiers que ce livre qui relate les dernières heures de ma fabuleuse existence.
Lequel, du visionnaire tyrannique ou du Bédouin indomptable, l'Histoire retiendra-t-elle ? Pour moi, la question ne se pose même pas puisque l'on n'est que ce que les autres voudraient que l'on soit. »

Avec cette plongée vertigineuse dans la tête d'un tyran sanguinaire et mégalomane, Yasmina Khadra dresse le portrait universel de tous les dictateurs déchus et dévoile les ressorts les plus secrets de la barbarie humaine.