mercredi 27 avril 2016

Sélection printanière


Le printemps est arrivé, je ne sais pas pour vous mais parfois le soleil se fait tout de même désirer (merci le Nord !) ce qui explique très probablement le proverbe « en avril ne te découvre pas d’un fil ». 


Bref, je me suis dit du coup pourquoi pas vous proposer une petite sélection lecture de printemps, en attendant de pouvoir profiter des vrais beaux jours que tout le monde ne voit pas encore.


Cette sélection n’est pas nécessairement des romans « feel-good » mais plutôt des romans qui nous font voyager,  nous évader, qui nous font rire, qui nous émeuvent. Pour résumer, sentir un peu de chaleur à mettre dans nos cœurs (Ils m’entraînent au bout la nuiiiit ! grande, grande référence musicale vous en conviendrez …).


J’espère que ces choix vous plairont et n’hésitez pas à compléter cette sélection avec vos conseils lecture en commentaire :-)

dimanche 24 avril 2016

Quelqu'un en vue d'Inès Benaroya : du mystère à la quête de liberté

Inès Benaroya
Quelqu'un en vue paru aux éditions Flammarion - 318 pages

C’est en voyant le post de Tatiana de Rosnay sur Instagram que je me suis intéressée de plus près à ce roman. Puis j’ai commencé à voir fleurir d’autres publications et là je me suis dit qu’il fallait vraiment que je me le procure. Alors pour tout vous dire, en allant choisir les cadeaux d’anniversaire pour la nièce de mon homme (des livres tiens donc !) je n’ai pas pu résister à l’envie de m’arrêter au rayon littérature, adulte cette fois, et d’acheter cette jolie découverte !


En quelques mots
Vincent est un homme tout juste sorti de prison et en conditionnelle, la vie lui offre une seconde chance. C’est en tout cas ce qu’on lui dit mais, lui, le voit d’un autre œil. Détruit pas son passé et ses années en cellule, il ne connaît, ne reconnaît plus rien de la vie extérieure. Méfiant de tout et de tous, les idées qui pourraient le faire replonger ne manquent pas de germer dans son esprit.
Installé dans un petit studio de la banlieue parisienne, son rituel va vite devenir celui d’épier ce qu’il se passe chez les voisins. Il va même en devenir addict, comme une nécessité, un appel plus fort que la raison. Sa charmante petite bourge de voisine n’avait qu’à mettre des rideaux aux fenêtres.
Et voilà que l’on rencontre Valériane, la voisine en question. Mère de deux enfants, femme d’un mari qui réussit sa carrière bref un couple d'apparence parfait. Et pourtant, Valériane vit avec un passé qui la pèse et une vie bien rangée qui ne lui convient pas.
Et si un soir elle aussi regardait par la fenêtre ?

vendredi 22 avril 2016

Hello week-end # 22 - Du 22 au 24 avril



Comme d'habitude, pour bien démarrer le week-end, nous vous proposons tous les vendredis deux lectures que nous avons particulièrement appréciées ainsi que quelques idées sorties près de chez vous. 



**Un week-end, un livre





La sélection d'Emy : Désolée je suis attendue d'Agnès Martin-Lugand - Editions Michel Lafon (2016) 
 
On aime évidement tous les livres d’Agnès Martin-Lugand, alors pourquoi ne pas lire son dernier ouvrage ce week-end ? Un avant-gout pour vous mettre l’eau à la bouche.

Yaël ne vit que pour son travail. Brillante interprète pour une agence de renom, elle enchaîne les réunions et les dîners d'affaires sans jamais se laisser le temps de respirer. Les vacances, très peu pour elle, l'adrénaline est son moteur. Juchée sur ses éternels escarpins, elle est crainte de ses collègues, et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis qui s'inquiètent de son attitude. Peu lui importe les reproches qu'on lui adresse, elle a simplement l'impression d'avoir fait un autre choix, animée d'une volonté farouche de réussir.Mais le monde qu'elle s'est créé pourrait vaciller face aux fantômes du passé.

Agnès Martin-Lugand nous propose même une playlist spéciale « désolée, je suis attendue » sur sa page Facebook 


lundi 18 avril 2016

Doigts d'honneur - Ferenc et Bast

Paru aux éditions La boîte à bulles
112 pages

Je ne pouvais pas passer à côté de cette bande dessinée si incisive et engagée. Un thème abordé après l’affaire de ces journalistes féminines agressées sexuellement en Egypte dont on a parlé bien après. Un thème d’actualité dans ces pays où les esprits s’échauffent depuis le Printemps Arabe, où le peuple tâtonne entre liberté et oppression, avancées et traditions, égalité et croyance.



L’histoire se déroule en juin 2013, au Caire. Un pays où le pouvoir a été renversé, où un nouveau président a été élu. Mais voilà, le Président ne convient pas au peuple qui, en colère, descend dans la rue pour demander son départ. 

vendredi 15 avril 2016

Hello week-end #21 - Du 16 au 17 avril


En ce week-end du 16 et 17 avril c’est une sélection particulière que nous vous faisons, une sélection "mémoire".
Jeudi était la date anniversaire des trente ans de la disparition de Simone de Beauvoir, une femme talentueuse, une force de féminité et un modèle de liberté. Nous avons donc décidé de lui rendre hommage en sélection deux livres qui nous ont particulièrement marqués.


**Un week-end, un livre**


La sélection d'Emy : Le deuxième sexe de Simone de Beauvoir paru chez Gallimard

« La femme se détermine et se différencie par rapport à l’homme et non celui-ci par rapport à elle; elle est l’inessentiel en face de l’essentiel. Il est le sujet, il est l’Absolu: elle est l’Autre. »

Tout est dit ! Inévitable, forcement inévitable lorsqu’on évoque Simone de Beauvoir qui publie en 1949 son essai, Le deuxième sexe. Elle y défend la libération et l’émancipation de la femme dans la société. À travers une étude historique, scientifique, sociologique et littéraire, elle tente de démontrer à quel point la femme est aliénée par l’homme. L’unique moyen de s’y soustraire serait alors d’acquérir une indépendance totale comme l’homme. Malgré une controverse féroce à l’époque (le Vatican a quand même relégué son œuvre au rang des ouvrages interdits…), elle sera considérée par beaucoup comme la première féministe. Sans avoir tout lu de cet ouvrage (la philo ça va un moment et à petite dose !), je trouve son œuvre actuelle et intemporelle, il fallait oser, elle l’a fait ! La condition féminine ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui sans Simone de Beauvoir. Mais encore de nombreux progrès sont à faire dans le domaine et dans le monde entier. Pour aller plus loin, je vous invite à creuser son histoire et en particulier sa relation avec Jean-Paul Sartre que je trouve passionnante.

lundi 11 avril 2016

Hippocrate aux enfers - Michel Cymes

Lu aux éditions Le Livre de Poche
214 pages

A chaque fois que je m'intéresse à cette période de l'Histoire, j'ai la sensation de toujours prendre conscience de nouvelles horreurs, comme-ci les découvertes étaient inépuisables sur le sujet ...


4ème de couverture
C'était là.
C'est là que tant de cobayes humains ont subi les sévices de ceux qui étaient appelés « docteurs », des docteurs que mes deux grands-pères, disparus dans ce sinistre camp, ont peut-être croisés.
Je suis à Auschwitz-Birkenau.
Là, devant ce bâtiment, mon cœur de médecin ne comprend pas. Comment peut-on vouloir épouser un métier dont le but ultime est de sauver des vies et donner la mort aussi cruellement ? Ils n'étaient pas tous fous, ces médecins de l'horreur, et pas tous incompétents.
Et les résultats de ces expériences qui ont été débattus, discutés par des experts lors du procès de Nuremberg ? Ont-ils servi ?
Quand la nécessité est devenue trop pressante, quand j'ai entendu trop de voix dire, de plus en plus fort, que ces expériences avaient peut-être permis des avancées scientifiques, j'ai ressorti toute ma documentation et je me suis mis à écrire.
M. C.

vendredi 8 avril 2016

Hello week-end # 20- Du 08 au 10 avril


Comme d'habitude pour bien démarrer le week-end, nous vous proposons tous les vendredis deux lectures que nous avons particulièrement appréciées ainsi que quelques idées sorties près de chez vous. 



**Un week-end, un livre



La sélection d'Emy : Agnès Ledig, On regrettera plus tard. Edition Albin Michel
Ce bouquin, je le vois partout : dans les salles d’attente, les cafés, les bibliothèques.... alors je me dis que pour c’est LE bon bouquin pour ce We !

mercredi 6 avril 2016

Histoire de petite fille - Sacha Sperling

Un auteur inconnu pour moi, un livre qui m’a attiré à la seconde où je l’ai vu. Ne vous fiez pas à la couverture, lisez plus la quatrième qui personnellement ne m’a donné envie que d’une chose : plonger dans sa lecture et découvrir la plume de Sacha Sperling.


4ème de couverture
Je suis nue, dos au mur.
Je ne vois rien. La lumière est tellement forte. On dirait un projecteur braqué sur une prisonnière qui s’évade.
J'entends la voix du réalisateur qui résonne dans le studio. Je dois lui obéir.
« Tu peux te mettre de profil, s’il te plaît. Voilà, c’est bien. Tourne la tête vers moi. Maintenant l’autre côté… On fait toujours ça devant un mur blanc pour que ce soit le plus neutre possible. Il faut qu’on te voie bien. Dans les moindres détails. Lève la tête. Baisse le menton. Maintenant, tourne-toi. Oui, comme ça. Il faut qu’on entende ta voix. Regarde-moi et présente-toi.
Ton nom, ton âge... »

Sacha Sperling a vingt-cinq ans. Histoire de petite fille est son quatrième roman.



Gros gros coup de cœur pour ce roman que j’ai dévoré en quelques heures ! Sacha Sperling serait-il un petit prodige de la littérature ultra-contemporaine ? Belle gueule (en référence à un article publié sur ces nouveaux écrivains de plus en plus beaux) oui mais pas que, belle plume assurément ! 

dimanche 3 avril 2016

La fenêtre - Caroline Drouet

Caroline Drouet
Lu en version numérique - Edilivre - 104 pages

Parce qu’il y a aussi des auteurs à la notoriété moindre et qui méritent pourtant d’être lus car synonyme de belles découvertes. C’est le cas avec le roman de Caroline Drouet intitulé La fenêtre paru chez Edilivre.


4ème de couverture
 « Elle n’avait vu la mer qu’une fois, en hiver, et avait fait le serment de ne plus jamais y retourner. Cette immense flaque grise qui, avec quelques vagues, tentait inlassablement de s’accrocher à la plage puis se retirait pour revenir à nouveau échouer lamentablement sur le sable froid était pour Éva une vision d’horreur. Elle voyait en ces vagues à l’écume blanchâtre, de pauvres âmes qui s’accrochaient à de la poussière mouillée pour ne pas se noyer et qui dans un dernier râle disparaissaient pour laisser la place à d’autres désespérées. La Manche n’était pour Éva qu’un marécage suffocant. »

Au début des années folles, un huis clos, étouffant, asphyxiant et hypnotique se déroule. Il est question de lutte, un combat radical entre la vie et l'héroïne.


Mon avis
Je suis exigeante sur les livres que je lis en général, surtout lorsqu’il s’agit d’auteurs de renom. Après avoir été contactée par Caroline, je ne vous cache pas mon appréhension : « et si je n’accroche pas ? ». C’est toujours délicat de dire à quelqu’un de plus « proche » que l’on n’aime pas et pourquoi, mais cela fait partie du rôle d’une chroniqueuse littéraire. Alors je me lance dans la lecture de son e-book.

vendredi 1 avril 2016

Hello week-end #19 - Du 1er au 3 avril

Comme d'habitude pour bien démarrer le week-end, nous vous proposons tous les vendredis deux lectures que nous avons particulièrement appréciées ainsi que quelques idées sorties près de chez vous. 



**Un week-end, un livre**




La sélection d'Emy : La veillée de Virginie Carton aux éditions Stock
Cette semaine, mise à l’honneur d’une auteure lilloise avec un roman à découvrir d’urgence sur fond d’amitié.
"La mort d’un père qui n’a pas livré tous ses secrets.
Deux amis d’enfance pour le veiller.
Marie et Sébastien ont une nuit pour découvrir la vérité.
Et peut-être, enfin, se la dire. Entre rires et larmes, un roman plein de tendresse et d’aveux."
Si vous souhaitez en savoir plus je vous invite à découvrir la chronique de Virginie du blog Les lectures du mouton